Facebook
Click to call

Journal de la construction de l'Atelier

dans Archives

Début septembre 2006

Voilà, c'est parti !

Comme nous en avions déjà parlé à plusieurs d'entre vous, nous allons construire un atelier en matériaux naturels. Celui-ci sera en ossature bois avec remplissage CHAUX-CHANVRE.

Pour l'instant, nous n'en sommes qu'aux fondations. L'ossature devrait être montée début octobre et donc le remplissage serait à prévoir courant octobre ou novembre prochain.

1er octobre 2006 - Le hérisson

Ca y est, le hérisson est terminé ; il est prêt à recevoir la dalle en béton de chaux-chanvre mais nous la ferons quand l'atelier sera hors d'eau.

Pour l'instant nous attendons le charpentier pour l'ossature bois.

Cela devrait se faire d'ici une dizaine de jours et nous pourrons commencer le remplissage des murs avant la fin octobre.

17 octobre 2006 - Montage de l'ossature

Ca monte, ça monte... et surtout ça commence à prendre forme.

Les charpentiers sont en train de monter l'ossature des murs et de la charpente. Cela devrait être terminé fin de semaine.

Ensuite, démarrage du remplissage chaux-chanvre.

25 octobre 2006 - Ossature terminée

Nous pouvons commencer à nous faire une petite idée du volume du bâtiment.

L'ossature est terminée, le pare pluie est posé. Le menuisier a posé ses tableaux ; les gaines électriques sont passées.

Par contre, petite mésaventure : mardi nous avons eu une tempête de vent et une partie du pare pluie et des liteaux se sont envolés...

Lundi nous commencerons le banchage des murs ; espérons que le temps se maintienne. Nous comptons deux semaines environs pour le remplissage.

Ensuite, ce sera au tour des charpentiers.

2 novembre 2006 - Début du remplissage

Enfin, le moment tant attendu, nous avons commencé le remplissage des murs.

La bétonnière n'arrête pas, c'est la ronde des brouettes de mélange chaux-chanvre ; il y en a 26 m3 à passer, faut pas chômer.

En plus le froid arrive, pourvu qu'il ne s'installe pas et qu'il nous laisse au moins finir les murs.

15 novembre 2006 - Fin du remplissage

Quelle chance pour l'instant le temps est avec nous, il faut en profiter.

Cela fait déjà deux semaines que nous avons commencé le remplissage et quelques tonnes de matières nous sont passées dans les mains et dans les bras ; la fatigue commence sérieusement à se faire sentir.

Allez, encore un peu de courage...

22 novembre 2006 - Début couverture

Le remplissage est terminé ; tout est débanché ; maintenant les murs attendront le printemps pour recevoir leurs enduits extérieurs (à la chaux bien sûr).

Peut-être ferons nous un badigeon en attendant la fin de l'hiver pour protèger des eaux de pluie.

Les couvreurs sont arrivés. Maintenant c'est à leur tour d'oeuvrer. La couverture sera en ardoises ; elles sont un peu grandes à mon goût, mais ils ne pouvaient pas faire autrement de par la faible pente du toit, il faut respecter les normes, et surtout éviter les fuites...

Dès que nous serons hors d'eau, le menuisier interviendra et ensuite ce sera le tour de la dalle chaux-chanvre.

24 Novembre 2006 - Pose des ardoises

Les couvreurs commencent à poser l'ardoise. Ces deux compagnons sont vraiment supers.

Ce chantier les intéresse et nous leur donnons la possibilité de laisser libre cours à leur imagination et d'y apposer leur touche personnelle. Ce bâtiment en matériaux sains et naturels leur a donné l'envie de personnaliser un peu la toiture et ils ont eu l'idée de tailler les ardoises de rive pour leur donner une forme d'épis de blé.

Pourtant il pleut beaucoup, ils sont trempés, mais cela ne suffit pas à ralentir leur enthousiasme.

28 Novembre 2006 - Toujours les ardoises

La couverture continue à avancer...

13 décembre 2006 - Couverture terminée, pose de l'épi

Voici bien longtemps que je ne suis venue vous donner des nouvelles.

Il faut dire que nous avons profité d'un temps relativement doux pour essayer d'avancer au maximum. La couverture est maintenant terminée, le conduit de cheminée sorti (Je l'ai même enduit et je peux vous dire qu'il ne faisait pas bien chaud là-haut).

Il ne reste à mettre que les descentes de gouttières mais il nous faut attendre le terrassement pour poser les regards. Nous avons posé également une poterie en épis de faitage. Il s'agit d'un très joli coq ; c'est une œuvre de Christophe Linard (fils de Jean).

Les menuisiers ont commencé à poser des fenêtres. Normalement, si tout va bien, nous devrions couler la dalle (chaux-chanvre toujours) cette semaine.

Ensuite il faudra laisser sécher plusieurs semaines. Les enduits et les peintures devront attendre le printemps (hiver oblige).

20 Décembre 2006 - La dalle chaux-chanvre

Ca y est, la dalle est terminée. Nous avons vraiment eu de la chance jusqu'à présent, le temps était relativement clément ; mais maintenant, le froid arrive et il est temps que ça se termine.

Nous pensions faire la dalle en une journée à 6 paires de bras, 2 bétonnières et 6 tonnes de matière à passer (chaux et chènevotte). Mais la température à baissé dans la nuit et chose bête : les tuyaux d'arrosage avaient gelés et cela nous a fait perdre un peu de temps.

Il aura donc fallut en fait 1 journée 1/2 pour faire les 100 m² de dalle sur 12 cm d'épaisseur.

Petite anecdote :

L'après-midi du 2ème jour, nous avions tout laissé ouvert car il y avait du soleil et le soir lorsque nous sommes arrivés pour fermer les fenêtres, nous avons pu constater que nous avions eu de la visite : un chat, probablement très curieux, était venu se promener sur la dalle, il nous a laissé quelques empreintes... Souvenirs...

Maintenant, il faut que tout cela sèche, et vu la température actuelle, cela risque d'être plus long que prévu, nous pensons qu'il va falloir attendre au moins 60 jours.

Ensuite, lorsque nous pourrons rentrer, nous passerons à l'isolation de la toiture qui sera en plaques de chanvre ; et puis au printemps, dès les premiers beaux jours (que nous attendons avec impatience) nous pourrons faire les enduits extérieurs.

25 Janvier 2007 - Le gobetis est fait. Il neige.

Un mois déjà... voilà un mois que je ne vous ai pas raconté la suite de nos aventures.

Il faut dire qu'au niveau de la construction, il ne s'est pas passé grand-chose.

Tout d'abord, petit bulletin météo : voici la situation actuelle depuis quelques jours sur La Borne :

Comme vous pouvez le voir, beaucoup de neige et du coup nous nous sommes retrouvés isolés pendant quelques jours, à tel point que Mardi soir, mes stagiaires qui venaient respectivement d'Alsace, du Sancerrois et du sud du département n'ont pu rentrer chez elles, nous avons dû faire venir un tracteur qui est venu les chercher pour les emmener en chambres d'hôtes à Henrichemont ; il a bien fallu improviser mais tout s'est passé dans la bonne humeur.

Ca, c'était pour la petite histoire du moment.

En ce qui concerne l'atelier : pour l'instant il faut que ça sèche et avec le temps humide que nous avons eu jusque-là ; ça ne sèche pas bien vite. Il faut dire que la dalle n'a qu'un mois, nous aérons tous les jours mais vu, le taux hydrométrique... ça durcit lentement.

Entre Noël et le Jour de l'an nous avons fait le gobetis sur les murs extérieurs, pour passer l'hiver ; les enduits attendront le printemps. Nous avons aussi fait le drainage périphérique extérieur et raccordé les gouttières.

Pour l'instant, il nous faut être patients, nous ne pouvons aller plus loin.

5 Avril 2007 - C'est le printemps : retour des menuisiers

Et oui, c'est moi ; voilà plus de deux mois que je ne vous ai pas donné de nos nouvelles ; et bien, en fait, il n'y avait rien à dire, car il ne s'est rien passé.

Il fallait laisser sécher la dalle et avec toute la pluie qu'il est tombé ces derniers mois, cela a été long. Il y a une semaine, les menuisiers sont revenus déposer leurs portes fenêtres et portes d'entrée car ils avaient "tout simplement" omis de nous laisser la réservation pour la chape... Maintenant, ils doivent revenir pour démonter les ouvertures du pignon qui ne correspondent pas au plan et, là, ce n'est pas une mince affaire car il faut découper les murs sans détruire le remplissage...

Hier, le terrassier est arrivé avec sa pelle, pour égaliser le terrain, et commencer à lui donner une forme, nous avons joué du râteau et c'est là, où l'on comprend que la terre est basse : aie, mon dos...

Nous allons pouvoir commencer l'isolation de la charpente avec les dalles de chanvre dès demain ; ensuite il nous faut faire le dégrossi extérieur et les enduits de finition.

Encore du boulot... Mais avec les beaux jours qui arrivent et les oiseaux qui chantent, cela nous encourage !

6 Juin 2007 - Isolation toiture, chape chaux, pignon...

Beaucoup d'entre vous se sont inquiétés de mon silence et, nous ont téléphoné ou sont venus nous voir.

Ces preuves d'amitiés nous ont beaucoup touchés et redonné courage, merci à vous. Car, il faut bien le reconnaitre, nous avions un peu baissé les bras et avons connu quelques moments de découragement. Trop de temps perdu, trop de temps d'attente...

Mais, ça y est, c'est reparti et nous avançons à nouveau.

Tout d'abord : l'isolation de la toiture avec plaques de chanvre et pare vapeur.

Et finitions avec des planches de coffrage (il ne restera plus qu'à les patiner ainsi que la charpente).

En ce qui concerne le sol : provisoirement nous avons essayé de faire une fine chape de chaux le rendu est assez joli mais risque d'être assez fragile ; cela pourra peut-être nous permettre d'attendre un an ou deux avant de faire un dallage en terre-cuite.

Il a fallu aussi s'occuper un peu des extérieurs : un tracteur est venu avec une herse retourner le terrain je ne vous dis pas les tonnes de cailloux !!! à enlever à la main bien sûr...

Nous avons eu juste le temps de semer le gazon avant la pluie de la semaine dernière, ce qui nous a évité les arrosages. Il est un peu tard dans la saison pour semer ; il faudra probablement y revenir à l'automne

Et puis, les menuisiers qui avaient commencé à déposer le châssis du pignon il y a deux mois..., sont enfin, revenu poser les doubles vitrages et régler les menuiseries qui étaient bien évidemment gonflées.

Maintenant cela commence enfin à prendre forme...

Demain, un maçon commence le corps d'enduit extérieur (à la chaux bien sûr...). Ainsi, ensuite nous pourrons faire l'enduit de finition couleur "sable de Morogues".

Et maintenant que nous avons repris courage, je viendrai vous tenir au courant, plus régulièrement, c'est promis !!!

8 Juin 2007 - Début des enduits extérieurs

Me voilà vite revenue, car il faut que je vous dise : ça y est, c'est parti pour l'enduit.

Ce matin le maçon était là. Il est super ! Il est allé chercher des sables dans différents coins du Pays Fort. Un vrai bonheur d'avoir trouvé cet artisan qui respecte tant la nature et qui travaille à l'ancienne.

15 juin 2007 - Marcel, ses sables, ses enduits "bosselés"

Nous avions demandé à Marcel (c'est le maçon) d'essayer de faire des enduits un peu plus bosselés, plus à l'ancienne. Et bien, super... il vient de faire un essai sur le pignon arrière : c'est exactement cela.

Nous ne voulions pas de ces enduits tirés à la règle, droits, plats, sans texture, sans aucune vie. Nous souhaitions un enduit qui vibre, qui accroche la lumière, qui donne à l'atelier l'impression d'avoir toujours été là. Je crois que le résultat recherché est là.

Il ne faut pas oublier que cet enduit est fait à la main, avec un mélange précis de chaux et surtout un choix de sables de la région que Marcel sélectionne et va chercher chaque jour et qu'il aurait été dommage de ne pas le mettre en valeur.

Retour en haut de page

Découvrez notre version mobile sur votre smartphone.

Découvrez notre version mobile sur votre smartphone.

Journal de la construction de l'Atelier